Category Archives: Uncategorized

Mots de bienvenue

Après avoir consacré plus de quarante ans au développement de l’Institut Interculturel de Montréal (IIM), j’appuie entièrement Polivista dans son effort pour transmettre cet héritage de près de cinquante ans par la réalisation du documentaire Une Terre 1001 Mondes.

L’IIM, fondé à Montréal en 1963, est un organisme pionnier dans le domaine de la recherche et de l’action sur l’interculturel au Québec. Depuis 1979, en tant que directrice générale mes énergies ont porté sur l’élargissement des champs de réflexion et d’action au niveau local, national et international tout en respectant l’esprit et les contributions de Jacques Langlais, son fondateur-directeur et de Robert Vachon, le deuxième directeur et fondateur de la revue InterCulture.

Dans Une Terre 1001 Mondes, à l’aide d’une analogie liée à la semence et à la récolte en passant par la germination et la maturation, je documente l’histoire du développement de la pensée et des pratiques de l’interculturel à chaque période de l’existence de l’IIM. Je crois que cette contribution mérite d’être mise à la disposition de toutes personnes, communautés, organisations et institutions qui désirent approfondir la question du pluralisme et de l’interculturalité au Québec et dans le monde contemporain. Un nouveau cycle pourrait s’amorcer.

Je souhaite ardemment que tous ceux et celles qui ont connu l’IIM à travers toutes ces décennies apportent leur soutien moral et financier à l’équipe de Polivista pour que le projet UNE TERRE 1001 MONDES soit mené à bon port.

Kalpana DAS, co-animatrice


 

Je reconnais l’importance de l’implication citoyenne dans notre société et suis conscient que mon statut d’acteur peut aider à rallier le grand public à certaines causes. Mon implication sociale débute dans les années 90. J’ai collaboré notamment une dizaine d’années avec la Fondation Mira pour ensuite m’intéresser à l’environnement.

En 2002, avec Michel Gauthier (réalisateur du film Rivière d’argent) et Alain Saladzius (ingénieur, prix canadien pour l’environnement) nous avons fondé la Fondation Rivières, un organisme environnemental dédié à la sauvegarde et la protection des rivières du Québec. Plus récemment, j’ai prit part au film de Nicolas Boisclair et Alexis de Gheldere Chercher le courant et participé à la Grande Marche du 22 avril 2012 pour livrer un discours engagé.

En accordant des entrevues, en participant à des documentaires et en signant des textes pour partager mes convictions, je n’ai qu’un but, celui de transmettre toute l’information nécessaire à la population pour qu’elle puisse prendre des décisions éclairées. Ma conviction profonde est que seul, on se sent impuissant mais qu’ensemble tout est possible. Maintenant, avec le projet UNE TERRE 1001 MONDES, c’est au nom du dialogue entre les cultures que je m’implique.

Roy DUPUIS, co-animateur


 

Pourquoi je me suis lancé dans cette aventure? Parce que c’est une opportunité unique de valoriser la diversité culturelle en contribuant à la diffusion du travail d’un organisme pionnier dans le domaine, mais surtout parce que j’ai envie de faire ma part pour combattre les préjugés et favoriser l’ouverture à l’autre. Comme réalisateur, devoir raconter 50 ans d’histoire avec très peu de matériel vidéo d’archives constitue un défi très stimulant qui me permet de repousser les limites de la forme documentaire en utilisant tout le potentiel des médias numériques.

Il s’agit d’un projet ambitieux tant au niveau du contenu, de la forme que du financement. Ce dernier point est un incontournable et je crois que la “production participative” est une approche qui s’inscrit tout-à-fait dans l’esprit collectif de l’IIM.

Phile BEAUCHEMIN, réalisateur