LES PARTICIPANTS

Frédérique APFFEL-MARGLIN (France-USA)
Anthropologue, elle a enseigné pendant 30 ans au Smith’s College (E.U.) Depuis 1994,
elle est engagée avec des organisations non-gouvernementales au Pérou et en Bolivie.
En 2009, elle a fondé le centre Sachamama qui collabore avec les organisations indi-
gènes locales sur des projets de régénération bio-culturelle. Elle est membre de
l’équipe de rédaction de la revue INTERCULTURE de l’IIM.

Gilles BIBEAU (Québec)
Anthropologue et professeur à l’Université de Montréal. Il s’est notamment impliqué
dans le domaine des études africaines et en anthropologie de la santé. Au cours des
derniers vingt ans, il s’est impliqué dans l’animation du Groupe interuniversitaire de
recherche en anthropologie médicale et en ethnopsychiatrie (GIRAME). Il continue
de mener des recherches en Afrique (Congo, Côte d’Ivoire et Mali), en Amérique latine
(Brésil et Pérou), en Inde et ici au Québec avec les autochtones, entre autres. Membre
de l’équipe de rédaction de la revue INTERCULTURE.

Christophe EBERHARD (France)
Christoph Eberhard est chercheur et professeur invité en anthropologie et théorie du
Droit aux Facultés universitaires Saint Louis, Bruxelles et membre du Laboratoire d’An-
thropologie Juridique de Paris (Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne). Ses recherches
visant à interculturaliser nos approches de la globalisation, du droit, de la gouvernance
et du développement durable et se situent à la croisée de l’anthropologie et de la
théorie du Droit.

Fernand GAUTHIER (Québec)
Il réalise des études de PhD en psychologie sociale au Boston College (USA). De retour
à Montréal, il occupe un poste sur le conseil d’administration, dont deux termes à la
présidence, tout en occupant des postes de recherche sociale appliquée à l’Institut
National de la Recherche Scientifique. En 1988, il partipe aux activités de formation de
l’IIM adressée aux aidants des demandeurs d’asile et siège à la Commission de
l’Immigration et du Statut de Réfugié (CISR).

Emongo LOMOMBA (Congo-Québec)
Jules Lomomba EMONGO est né à Katako-Kobe (Congo). Il étudie la philosophie et les
religions africaines aux Facultés Catholiques de Kinshasa, puis réalise sa thèse de
doctorat en philosophie et lettres à l’Université Libre de Bruxelles.     Résidant au Canada,
il enseigne actuellement la philosophie au collégial, les sciences humaines à l’Université
du Québec à Montréal et les spiritualités africaines et créoles à l’Université de Montréal.
Il a été chercheur à l’IIM pendant 8 ans. Membre de l’équipe de rédaction de la revue
INTERCULTURE.

Jean-René MILOT (Québec)
Professeur au Département de sciences des religions, UQAM. Détenteur d’un doctorat
en études islamiques de l’Université McGill (1978) et d’une maîtrise en droit de l’Univer-
sité de Montréal (2007), il est professeur associé au Département de sciences des reli-
gions. Depuis 2004, il est chercheur associé au Groupe de recherche interdisciplinaire
sur le Montréal ethno-religieux (GRIMER), où il est responsable du volet sur le rôle de la
religion dans la recomposition identitaire de musulmans maghrébins. Ses recherches
portent sur l’islam et les droits de la personne, le droit islamique ainsi que sur les accom-
modements raisonnables en matière de religion. Il est chercheur régulier et membre du
comité scientifique de la Chaire de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté
de l’UQAM.

Ashis NANDY (Inde)
Psychologue indien, théoricien social et critique culturel de la politique contempo-
raine locale et internationale. Son travail couvre une grande variété de sujets, y
compris la conscience publique, la violence collective, la science, la culture et le
dialogue entre civilisations. Aujourd’hui, il est président du Committee for Cultural
Choices and Global Futures, à New Delhi. En 2007, il a reçu le prix Culture Asiatique
Fukuoka. En 2008, il est apparu dans la liste des 100 Premiers Intellectuels du maga-
zine de politique étrangère, publié par The Carnegie Endowment for International
Peace. Membre du comité consultatif international de la revue INTERCULTURE.

Pierre OUIMET (Québec)
Après des études en théologie, il est ordonné prêtre en 1960. Il part pour le Bengladesh
en 1961 où il étudie le Bengali et travaille dans le secteur du développement commu-
nautaire. De retour au Québec en 1966, il fait une maîtrise en sociologie à l’Université
Mc Gill et devient membre du premier conseil d’administration du Centre Monchanin
(IIM).  Après son mariage en 1971, il fonde en 1974 le CLSC Montréal-Nord. Il occupera
plusieurs postes dans le réseau de la Santé et des Services sociaux, dont celui de
président de la Fédération des CLSC du Québec au début des années 80. Membre du
conseil d’administration de l’IIM depuis 2006.

Carlo STERLIN (Haïti-Québec)
Psychiatre et anthropologue, fondateur de la clinique de Psychiatrie transculturelle à
l’hôpital Jean-Talon (Montréal), Membre de la défunte revue Interprétation, il a parti-
cipé à la création de l’Unité de recherche psychosociale de l’hôpital Douglas. Membre
du conseil d’administration depuis 20 ans et actuel président.

Robert VACHON (Québec-USA)
Membre fondateur du Centre Monchanin, ancien directeur de l’Institut Interculturel de
Montréal et fondateur de la revue INTERCULTURE sa recherche et son action portent
entre autre sur le dialogue interculturel et inter-religieux, sur la spiritualité Mohawk,
l’auto-détermination des Premières Nations, le droit et le pluralisme, les alternatives au
développement. Prêtre catholique, Robert Vachon est toujours allé à la rencontre des
autres cultures. Toute sa vie, il l’a passée à tenter de rapprocher les gens.

Ainsi que plusieurs autres!